Afrique

Cartes

 

 

Deuxième plus grand continent au monde

L’Afrique, une des cinq parties du monde, située de part et d’autre de l’équateur, délimitée à l’est par l’océan Indien et la mer Rouge, au nord par la Méditerranée, à l’ouest par l’océan Atlantique, séparée de l’Asie par le canal de Suez et de l’Europe par le détroit de Gibraltar.

Avec une superficie de 30 330 000 km2, dont 622 000 km2 pour les îles, l’Afrique est le deuxième continent par la taille (22 p. 100 de la surface terrestre).

Ce continent à l’aspect massif s’étend sur 8 050 km de sa pointe septentrionale, le cap Blanc, en Tunisie, à son extrémité australe, le cap des Aiguilles, en Afrique du Sud. Sa largeur maximale, du cap Vert, au Sénégal, à l’ouest, au Ras Hafoun, en Somalie, à l’est, est d’environ 7 560 km. Il culmine au mont Kilimandjaro (5 895 m au mont Kibo), au sommet recouvert de neiges éternelles, en Tanzanie. La région la plus basse est la dépression salée du lac Assal (153 m en dessous du niveau de la mer), sur le territoire de Djibouti.

 

Les pays africains

Nombre de pays en Afrique : 54.

Liste des pays par ordre alphabétique :

Relief

D’une manière générale, l’altitude du continent africain augmente du nord-ouest au sud-est. Les bandes côtières basses, à l’exception de la côte méditerranéenne et de la côte de la Guinée, sont généralement étroites, avant de s’élever brusquement.

 

Montagnes

Au nord-ouest, les chaînes de l’Atlas, successions de pics escarpés qui culminent à 4 165 m d’altitude et entre lesquels s’intercalent de hauts plateaux, s’étendent du Maroc jusqu’en Tunisie sur 2 400 km de long.

 

Déserts

Le Sahara, le plus grand désert du monde, s’étend de l’Atlantique à la mer Rouge de part et d’autre du tropique du Cancer. Cette vaste dépression est parsemée de reliefs (Adrar mauritanien, Aïr, Hoggar, Tibesti). Certaines parties du Sahara, comme le Tanezrouft et le désert de Libye, sont extrêmement arides. À l’est, le désert est traversé par le Nil ; il prend fin, avec le désert Arabique et le désert de Nubie, devant la mer Rouge.

Au sud du désert, cette dépression se poursuit par une région de transition, le Sahel (dont le nom signifie « rivage »), fait de plaines et de faibles ondulations. Au sud-ouest, le Fouta-Djalon, les massifs de l’Atakora, dans le nord du Bénin, et de l’Adamaoua, dans le sud-ouest du Cameroun sont les rares points émergents du relief. Au centre de l’Afrique, le bassin du Congo est une dépression majeure.

 

Plateaux

Les plateaux orientaux, autour de l’équateur, sont les plus élevés du continent. Ils occupent le versant oriental de l’Afrique et s’étendent de la mer Rouge au Zambèze. Leur altitude moyenne dépasse 1 500 m. Ils s’élèvent progressivement sur le plateau éthiopien pour dépasser les 3 000 m ; le Ras Dachan (4 620 m), dans le nord de l’Éthiopie, en est le point culminant. Plus au sud se trouvent plusieurs volcans, dont le Kilimandjaro, qui avec ses 5 895 m d’altitude est le point culminant de l’Afrique, le mont Kenya (5 199 m) et le mont Elgon. Une caractéristique topographique particulière des montagnes orientales est le vaste système de fossés tectoniques (Rift Valley) traversant la région dans le sens nord-sud. À l’ouest, le Ruwenzori atteint une altitude maximale de 5 119 m au pic Margherita.

Le sud du continent est constitué d’un vaste plateau, coupé par les dépressions du delta de l’Okavango et du désert du Kalahari. Le rebord méridional du plateau austral longe la côte sud-est sur quelque 1 100 km et culmine à 3 650 m dans le Drakensberg, en Afrique du Sud. Le Karroo est un plateau aride d’environ 260 000 km2, également en Afrique du Sud. Le désert du Namib s’étend sur près de 2 000 km le long de la côte de l’océan Atlantique.

L’île de Madagascar est constituée d’un plateau central ravagé par l’érosion et bordé à l’est par une plaine côtière humide.

 

Sols

La plupart des sols africains présentent un drainage irrégulier et une nappe phréatique peu visible, sauf au Sahara où de grandes nappes fossiles et des rivières souterraines ont été repérées (Algérie, Libye). Les sols déboisés sont souvent incultivables en raison de la violence des pluies et du lessivage des minéraux. Les sols désertiques, pauvres en composants organiques, couvrent une vaste étendue. Certains sols de savane, durcis, présentent des cuirasses (latérite).